Copyright Z-Architecture 2018
Mentions légales

I-Factory – la Fabrique de l’Innovation : concours gagné !

I-Factory – la Fabrique de l’Innovation : concours gagné !

La Fabrique de l’Innovation est un dispositif de l’Université de Lyon. Elle mobilise les talents et la créativité des étudiants et des chercheurs, mais aussi l’excellence des plateformes technologiques et scientifiques de tous les établissements de l’Université de Lyon pour développer des projets innovants en partenariat avec des entreprises, des associations, des collectivités, des clusters, etc. Afin de permettre le plein déploiement de la Fabrique de l’Innovation et renforcer sa visibilité, l’I-Factory, bâtiment totem innovant et ouvert à tous, lieu hybride et poreux entre pédagogie, expérimentation et entrepreneuriat sera la composante immobilière principale de ce projet emblématique du renouvellement du campus Lyon-Tech-La-Doua.

L’Université de Lyon a présenté officiellement ce lundi 24 juin le lauréat du concours d’architecture pour la construction de l’I-Factory. C’est le projet proposé par l’équipe de Z Architecture qui a été retenu : « Puisque la nature des besoins induits par l’activité d’innovation n’est pas prévisible, nous avons pris le parti d’un bâtiment dont les principes structurels, systémiques et d’organisation spatiale sont les plus durables et les plus résilients possibles.

La I-Factory sera ainsi en mesure d’absorber les évolutions tant techniques que d’usages ou d’utilisateurs sans avoir à subir de travaux de transformation majeurs. Cette conception offre en outre de fortes qualités d’ambiances et d’espaces favorisant le confort de vie au travail, l’hybridation et la sérendipité, qui sont des aspects fondamentaux des nouvelles manières de travailler favorisant l’idéation et l’innovation. »
Les travaux débuteront en mars 2021 pour une ouverture en juin 2023.

 

Des principes architecturaux forts pour des espaces évolutifs

La Fabrique de l’Innovation sera amenée à accueillir des publics d’horizons divers (étudiants, enseignants-chercheurs et personnel universitaire, acteurs socio-économiques) et des entités administratives distinctes aux modes de fonctionnement différents et amenés à évoluer. Afin de répondre à cette diversité6 , le projet repose sur des principes architecturaux génériques et fonctionnels permettant au bâtiment de 6 600 m² (surface de plancher) d’accueillir l’ensemble des acteurs de l’innovation dans un lieu iconique, libre de toutes contraintes et en constante évolution.

Un exosquelette de béton pour des espaces libérés de toutes contraintes

Le projet est fondé sur une organisation spatiale simple et efficiente. Un noyau central intérieur regroupe les circulations verticales, gaines techniques et locaux aveugles, des poteaux béton positionnés en périphérie extérieure de l‘enveloppe sous la forme d’un exosquelette. L’ensemble des systèmes techniques est concentré au plafond, libérant l’intégralité des plateaux de tout point dur contraignant et permettant un aménagement d’une flexibilité totale.

Une trame unificatrice

La composition du bâtiment est régie par une trame de 90 cm de large. Cette trame permet de desservir de manière efficace l’ensemble des fonctions et d’offrir des conditions de confort optimales, quelle que soit leur configuration d’aménagement (open‑space, bureaux cloisonnés, salles de réunion, fablabs).
Des matériaux nobles et éprouvés
L’évolutivité du bâtiment est renforcée par la mise en œuvre de matériaux robustes et pérennes permettant à la fois de résister à un usage intensif lié à la diversité des usages (déplacement de mobilier, travail en maquette et avec des machines) mais également aux transformations sur un plus long terme. L’ensemble des façades est réalisé en murs-manteaux et menuiseries bois.

Des espaces extérieurs à tous les étages

Le recul des façades, en retrait de l’exosquelette, permet de libérer des coursives périphériques offrant à tous les postes de travail des accès à des terrasses appropriables et aménageables par les utilisateurs.
Le dernier étage quant à lui est dédié à un rooftop partagé, en prolongation de l’unité consacrée aux projets. Véritable catalyseur de rencontres, réunions, conférences, et détente, il bénéficie d’un panorama exceptionnel sur le grand paysage de la métropole : des gratte-ciels de Villeurbanne jusqu’à la côtière de l’Ain, en passant par la skyline de la Part-Dieu et la colline de Fourvière.

Lieu de travail et lieu de vie : un bâtiment agile, à la fois support et générateur d’innovation

La forme bâtie, un volume simple et compact en R+5, exploite efficacement les surfaces de bureaux sur 5 000 m² de SDP et pourra accueillir jusqu’à 450 salariés dans des espaces confortables et fédérateurs.

Ce nouvel emblème du campus sera donc à la fois générique – de par sa capacité à accueillir des usages diversifiés – et résilient puisque adaptable aux mutations de ses usages sans avoir à subir de transformation majeure. Le choix de cette forte évolutivité possible est né de l’observation des mécanismes de fonctionnement de la recherche et de l’innovation. Les équipes se recomposent au gré des appels à projets et des financements, le « mode projet » devenant la règle.
L’I-Factory est donc organisée en une succession d’espaces informels et fédérateurs pour se réunir, phosphorer, brainstormer, se détendre ; et en lieux de travail hybrides qui offrent mobilité et flexibilité aux utilisateurs et permettent de travailler « en mouvement ».

Le bâtiment est agile tout en gardant comme priorité absolue la volonté d’assurer à tous ses habitants présents et futurs des conditions de confort et d’usage optimales, quelles que soient les solutions d’aménagement retenues.

Quatre typologies spatiales sont proposées :

  • Les espaces de réflexion, concentration et recherche : seul ou en groupe, dans les plateaux ou les circulations,
    plus ou moins ouverts, de l’alcôve individuelle au bureau de 4 à 10 personnes pour favoriser la concentration ou l’émulation collective en fonction des temporalités ;
  • Les territoires propices aux travaux collectifs où flexibilité, agilité et liberté sont les maîtres mots ;
  • Les univers du vivre ensemble : l’espace rencontre et son café, son gradin-conférences, les temps de convivialité connectés sur trois niveaux, des circulations hybrides, et enfin le roof-top ouvert à toutes et tous ;
  • Les halles de prototypage, Fablab, dans un esprit plus industriel.

Une organisation rationnelle favorisant la rencontre

La volumétrie du bâtiment peut être décomposée en trois ensembles :

  • Un socle actif comprenant les fonctions les plus démonstratives de l’innovation (parvis, espace rencontre évènementiel, bar, Fablabs, halle de prototypage). Le positionnement de ces fonctions actives le long de l’avenue Jean Capelle contribuera à animer la vitrine urbaine de la I-Factory. Le parvis, ouvert et de plain-pied sur l’espace public, en continuité du parvis du restaurant universitaire, fait office d’interface entre le campus et les activités du bâtiment. Il devient ainsi support d’évènements ou d’animations.
    Le hall d’accueil est l’agora de la I-Factory : cœur battant, accessible et ouvert sur le parvis, interface de distribution et de rassemblement de tous les usages, il permet à la fois l’orientation et l’accès à l’ensemble des entités, mais également la visibilité directe des activités les plus représentatives (expositions, projections, showrooms, évènements, …)
  • Un corps d’étages courants du R+2 au R+4 accueille les habitants permanents de l’écosystème I-Factory : FABRIQUE, PEPITE, BEELYS, PULSALYS et INRIA dans une confirguration de grands plateaux libres pouvant être aménagés et transformés selon des typologies différentes et concomitantes allant du plateau paysager entièrement ouvert au bureau individuel cloisonné.
  • Un couronnement en retrait du volume principal en R+5, recevant les espaces projets notamment sous forme de plateaux de coworking. Ce niveau est généreusement ouvert sur les terrasses du rooftop offrant des vues sur le grand paysage et de nombreuses potentialités d’usage (ruches ou potagers urbains, lieu évènementiel d’exception).

Une nouvelle pièce urbaine, reflet d’un campus innovant

Imaginée comme le reflet d’un campus innovant, l’identité architecturale du projet s’inspire tant du patrimoine de la Doua par sa matérialité et la lisibilité de sa structure en béton, que du vocabulaire industriel et fonctionnaliste induit explicitement par son nom : « I-Factory ». Il s’agit donc à proprement parler d’une usine de l’innovation, alliant le bien-être au travail et l’efficience de la sérendipité et de l’idéation.

Deux ans après avoir livré la « Pré-fabrique de l’innovation » – bâtiment préfigurateur de la I-Factory, provisoire, démontable et recyclable, conçu et réalisé en moins d’une année – l’équipe de Z Architecture a donc été retenue à l’issue du concours.

« Notre équipe a mis beaucoup d’énergie et de plaisir à relever le défi lancé par l’Université de Lyon et l’écosystème de la Fabrique de l’Innovation pour appréhender les multiples enjeux de la I-Factory et concevoir, non pas un bâtiment démonstratif ou ostentatoire mais un véritable outil, une boîte des possibles intemporelle au service de l’innovation. »

Les travaux débuteront en mars 2021 pour une ouverture en juin 2023.

 

Maître d’ouvrage : Université de Lyon
Surface : 6 600 m² SP
Livraison : 06/2023
Type de Mission : Base + Exe
Budget : 11 170 000 €HT

 

Équipe :
Z ARCHITECTURE – Architecte mandataire
CYPRIUM – Économie de la construction
PURE INGÉNIERIE – BET Structure, Fluides, SSI
TRIBU – BET HQE
CRÉA FACTORY – VDI
PEUTZ – Bet Acoustique
B.O.C – Ingénierie de projets
TRAIT D’UNION – Paysage et VRD
SAGUEZ & PARTNERS – Design mobilier et hybridation des espaces

 

Crédit image © Asylum