Titre (Français)

Z Architecture, agence atypique


Titre (Anglais)

Z Architecture, atypic agency


Chapeau (Français)

William Vassal est entré en architecture comme d'autres entrent en religion à l'âge de 25 ans au côté de Renzo Piano pour neuf ans d'une fructueuse collaboration formatrice fondée sur l'échange. Le voilà pour trois ans à travailler à Nouméa pour le centre Jean-Marie-Tjibaou avant de poursuivre à Lyon avec la Cité internationale en bord de Rhône. Conquis par Lyon, il s'y installe pendant neuf autres années cumulées à défendre les couleurs de l'Atelier de la Rize d'Albert Constantin, un temps, et surtout d'Atl'As Architectes qui a pignon sur rue ... à la Cité internationale. En 2009, il prend son envol et crée Z Architecture, en bord de Saône cette fois.

Texte (Français)

Avec ses complices – Vincent Gadaix, Guillaume Simonin, Geïlon Cannarozzi, Amélie Gauthier, Charlotte Martin, Jonathan Letoublon et Béatrice Pirat – il cultive volontairement la polyvalence de ses interventions : équipements culturels et événementiels, immeubles tertiaires, complexes aquatiques et de loisirs, établissements médico-sociaux, équipements d'enseignement, etc. avec la mise en œuvre d'une politique inflexible : « La satisfaction de nos clients n'est pas négociable même si cette notion peut paraître aujourd'hui galvaudée à certains » affirme William Vassal d'une voix calme et posée. Atypique Z Architecture ? D'aucun peut le penser. Mais il s'agit d'une simple priorité donnée à l'intelligence, à la matière grise pour valoriser le programme du maître d'ouvrage. « Vendre du bon sens et des compétences, ce n'est pas choisir la facilité » admet William Vassal. Chez Z Architecture, toute l'équipe privilégie le travail autour de la table pour un partage des idées et des savoir-faire selon un dialogue itératif. « C'est un des plaisirs du métier » témoigne William Vassal. Travailler, en neuf ou en réhabilitation, pour des gens qui vivront et interviendront dans les sites conçus et construits par l’agence est effectivement un plaisir permanent. Un plaisir partagé dans une bonne humeur contagieuse que chacun entretient à sa façon. Les boules et le baby-foot sont bien présents à l'agence pour un temps de loisirs toujours propice à la discussion tout comme le vin de Loire de la famille Gadaix (dont Vincent, architecte sans jamais avoir exercé, et co-fondateur d'Asylum, a rejoint Z Architecture) pour une dégustation impromptue. Les maîtres d’Ouvrage publics et privés apprécient la méthode, centrée sur l’attention permanente, avec, pour principal objectif, un rendu sur mesure.

Crédits (Français)

Texte de Pierre Delohen pour Le Moniteur

Crédits (Anglais)

Text by Pierre Delohen for Le Moniteur